Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2021

Hôtesse (sans S)

J'adore recevoir. J'ai le chic pour préparer un plat de choix, créer un décor, une ambiance, où chacun trouve une place et beaucoup d'agrément.

Et on apprécie, on me dit régulièrement : « Marie-Béatrice, on aime vraiment venir chez toi ». Ce qui me donne encore davantage de joie, j'avoue.

J'aime tellement répandre du bonheur autour de moi.

 

Bon y a un ou deux grincheux par ci par là qui trouvent à redire. Genre que j'aime en priorité épater la galerie. N'importe quoi.

En fait ce qu'il y a chez eux : de l'envie. Voilà tout. Envie pour mon niveau de vie. Oui j'ai de l'argent, eh bien ?

N'empêche le grincheux il fait la fine bouche devant le blini au caviar ? Il dit : « donne-moi plutôt un machin au pâté, Marie-B, je préfère » ?

Rien à ajouter, hein ?

 

Envie pareil chez la copine qui détaille ma toilette : « Joli ce fourreau, ma chérie … Bon moi je porte pas ça … Faut avoir l'audace … Parce qu'on a vite fait d'avoir l'air boudin … »

J'en ai rien à faire de ce genre de pique. Elle croit quoi, Marie-Bérénice, qu'elle est une reine de beauté ? Pourquoi Jean-Maxence l'a larguée, du coup ?

Non faut pas croire, je l'adore. Et en fait ce mec était un con. Je peux le dire, on a eu un petit flirt.

Enfin, vite oublié. Marie-B étant ma meilleure amie, (entre Marie-B, normal) je lui parle de tout. Sauf que là, bon, j'ai parlé de rien. Aucune importance.

À l'époque j'ai jugé inutile de l'embêter avec ça, et maintenant mon flirt avec Jean-M, y a péremption.

Et cette pauvre Marie-B, genre problème elle a déjà largement à faire avec le gamin. Portrait craché du père, lui. Un con pareil, en modèle réduit. D'un côté un peu normal qu'elle m'envie.

 

Moi ça baigne, tout baigne, je peux dire.

Jean-Cyrille : un ange. Qui ne m'envierait un tel mari ? Et tellement fidèle.

Quant à notre fille Capucine, elle a capté le meilleur de chacun. Ma beauté ma grâce ma facilité à répandre le bonheur autour de moi (pourquoi nier l'évidence?)

Et avec ça l'intelligence de mon Jean-C, et l'audace, le côté entrepreneur.

Et notre baraque, franchement : hyper agréable.

Faut dire on a fait ce qu'il fallait, côté architecte on a trouvé un type génial. Un peu cher. Bon, faut ce qu'il faut. On voulait une baraque de rêve, on a une baraque de rêve.

Où j'adore recevoir.

 

08:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)