Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog

  • Quad

    -Quad n.m. 1987 mot anglais américain, abrév. de quadruple. ANGLIC. Véhicule tout-terrain, sorte de moto à quatre roues. Course de quads. Super l'exemple, il est allé le chercher loin, tu ne trouves pas, Ariane ?

    -C'est comme anglic. On se doute que si c'est anglais américain ben du coup c'est un anglicisme. Sinon il t'inspire, toi, ce mot ?

    -Avec le précédent on est un peu dans une série style : et l'écologie dans tout ça ?

    -Cela dit, on n'en voit pas tellement ici en ville des quads. Moins que des trottinettes par exemple.

    -Heureusement ! Déjà qu'il y a des accidents de trottinettes. Tu imagines un quad qui fonce pareil sur le trottoir derrière les poussettes et les mémères ?

    -Tu crois qu'on est bien, sur un quad, Blanche ?

    -Pour quelqu'un dans ton genre qui a le vertige à moto et ne sait pas faire de vélo, ça peut être une solution.

    -...

    -Quoi, qu'est-ce qu'il y a encore ?

    -Tu n'as pas besoin d'informer les lecteurs que je ne sais pas faire de vélo, c'est ma vie privée.

    -Non mais y a pas de honte, Ariane. Je peux te citer des gens très bien qui n'ont jamais su. Ton cher Montaigne par exemple.

    -Haha très drôle. Mais tu sais quoi, eût-il connu le vélo, je suis sûre qu'il aurait quand même préféré le cheval.

    -Peut être, mais quid du quad ? Cheval, quadrupède, quad

    -Tu sais ce que je pense, Blanche ?

    -Tu as envie de me balancer que Proust a été capable d'écrire la Recherche sans traitement de texte, alors que moi qui ai tous les outils modernes je ne fais qu'aligner des tas de …

    -Tiens tiens je ne suis pas la seule parano apparemment ... Non je pensais qu'on ferait mieux d'arrêter le mot quad qui n'est vraiment pas dans nos centres d'intérêt.

    -Ben oui mais c'est notre loi du n°8, Ariane.

    -Espérons que le prochain nous mènera plus loin.

     

  • Pacfung

    -Pacfung n.m. 1923 ; packfond 1836 anglais paaktong (1775) ; mot dialectal chinois. TECHN. Alliage naturel de cuivre et de nickel qui a l'aspect de l'argent.

    -Paaktong packfond pacfung : j'ai l'impression de voir fonctionner un anamorphoseur, tu vois ce que je veux dire, Ariane ? Cette étymologie nous montre les différents états du mot en train de se superposer.

    -Anamorphoseur de mots … Un truc qui lui boosterait son marketing à Robert. Avec dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, y a pas photo.

    -Lequel tu préfères des trois, toi ?

    -Paaktong je crois.

    -Ah oui le mot originel, le plus authentique …

    -Non pas du tout Blanche : pourquoi l'originel serait le seul authentique ? Les autres le sont autant, mais bon on ne va pas entrer dans ce genre de débat. Non, j'aime paaktong parce que dedans y a tong, ça fait plage, vacances …

    -Vacances de paak ?

    -Trop pourri ton calembour, Blanche.

    -Ben quoi, Ariane, on est là pour jouer avec les mots, non, c'est l'idée de cet abécédaire.

    -Oui m'enfin y a des limites. Et toi alors lequel tu préfères ?

    -Voyons. Peut être pacfung ça fait un peu kung-fu …

    -Dans le désordre alors.

    -Ouh là qu'est-ce que tu as aujourd'hui, Ariane ? Je te trouve bien négative.

    -En fait ce mot me déprime.

    -Ah bon ? Pourquoi ?

    -L'aller-retour Chine Angleterre (et USA j'imagine), ce métal qui a l'aspect de l'argent (et qui en rapporte forcément un pacson aux hedge funds) : ça nous amène en plein dans les guerres commerciales de la mondialisation, la prise de parts de marché des terres rares, tu vois, tout ça : déprimant quoi.

    -Ah ouais c'est sûr vu comme ça. Moi je suis un peu perplexe devant alliage naturel. Tu crois vraiment que ça existe, un alliage qui se fait tout seul ?

    -Pourquoi pas ? La chimie tu sais c'est étonnant. Un peu de cuivre à côté d'un peu de nickel, quelques échanges d'ions à la faveur je sais pas d'un peu de pluie, d'un glissement de terrain, et hop le tour est joué.

    -D'accord je vois. Dans le fond c'est pas plus sorcier que de faire monter le cours du nickel en bourse en bidouillant quelques échanges d'actions.

     

  • Obédiencier

    -Obédiencier n.m. 1240 de obédience. REL. Religieux soumis à l'autorité spirituelle d'un supérieur. - Religieux qui administre, par ordre de son supérieur, un bénéfice dont il n'est pas titulaire. Bon alors lui il a déjà gagné le titre de mot le plus ancien de notre série.

    -Jusqu'à présent, Blanche, on ne sait pas pour la suite. À moins que tu aies déjà regardé les autres mots ?

    -Non bien sûr Ariane, tu sais moi je n'anticipe jamais, je laisse venir ce qui vient. On est comme ça dans la famille Page. Mais c'est simplement que 1240 ça commence à bien remonter quand même.

    -Oui c'est le privilège ecclésiastique version linguistique. À l'époque c'étaient les moines qui avaient le copyright sur tous ces textes que Robert trace pour dater les mots. Tout se faisait au feeling de leur plume. Et comme ils portaient probablement un soin tout particulier aux mots qui avaient rapport à leur boutique ...

    -Ah oui là on y est en plein : la hiérarchie et le bénéfice.

    -Et du coup tu ne remarques pas un truc, Blanche ?

    -Le parallèle entre un ordre religieux et une multinationale ?

    -Euh oui aussi … Mais moi ce que je vois surtout, c'est que le mot n'a pas de féminin. Pas d'obédiencière à l'horizon.

    -C'est qu'à l'époque l'écriture inclusive n'était pas leur priorité j'imagine.

    -Et l'inclusion encore moins.

    -N'ayons garde d'oublier, Ariane, qu'il y avait aussi des ordres féminins, et donc parmi les moniales peut être quelques obédiencières.

    -Peut être, mais j'ai l'intime conviction que le droit canon préférait que les nanas, enfin les nonnettes, elles obédiencillent plutôt aux pères, aux frères, enfin aux mecs.

    -Heureusement tout ça c'est du passé … Oui c'est ironique Ariane fais pas cette tête. Mais bon on ne va pas commencer à parler du sort calamiteux des femmes dans les trois quarts du monde. Ce n'est pas dans notre cahier des charges. Et puis ça me déprime trop.

    -D'accord Blanche. Mais à propos de passé, et sans outrepasser notre strict domaine lexical, je me demande si ce mot a encore sa place dans le dictionnaire. Parce que bon les bénéfices religieux n'existent plus depuis la Sainte Lurette ... ou le Beau Glinglin ... enfin un certain temps disons. En ce sens précis j'entends.

    -Tu prêches une convertie ! Rappelle-toi Ariane, déjà moi l'autre fois je voulais virer jaboter, mais tu lui as accordé un délai de grâce.

    -C'est vrai, mais là on a un mot qui n'a rien à faire valoir pour sa défense.

    -Et en plus il n'est pas facile à prononcer.

    -Obédiencière ne le serait pas davantage.

    -Mais par bonheur ça n'existe pas. Tu vois, Ariane, le monde n'est pas si mal fait.