Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2017

Coq à l'âne

 

« À bon chat bon rat »

 

Voilà un proverbe qui clairement ne veut rien dire. Ou alors s'il le veut, il le cache bien.

Mon dico prétend qu'il « se dit quand celui qui attaque trouve un adversaire capable de résister ». Je veux bien.

 

Mais remarquons cependant :

1) le proverbe n'est valable que pour les chats. Un rat par exemple aurait dit « à bon rat bon chat ».

2) je ne vois pas ce qu'une attaque implique de « bon »

3) pour une résistance OK

4) je crains que tout ceci ne nous amène aux débats piégés sur guerre juste, riposte proportionnée etc. etc. Brisons donc là.

 

À bon chat bon rat. À bon rat bon fromage. À bon fromage bon corbeau. À bon corbeau bon renard. À bon renard bonne poule. À bonne poule bon ver.

À bon vers bon poète. À bon poète Baudelaire. À Baudelaire bon chat ...

Euh … On tourne en rond.

 

Essayons autrement.

À bon chat bon rat = à bon loup bon agneau = à bon capitaliste bon prolétaire.

Ah mais non ça ne marche pas, car le capitaliste est le rat, pas le chat. Décidément, CQFD : ce proverbe dit n'importe quoi.

 

Autre problème : le chat n'est pas un signe du zodiaque chinois, alors que le rat, si.

Personnellement, je suis Cheval. Moi qui déteste les westerns !

C'est dire le crédit qu'on peut accorder à ces histoires d'astrologie.

Vous me direz côté ciné on peut plutôt penser à Scarlett O'Hara ou encore à Amélie Poulain.

 

Montaigne aussi était Cheval. Ça ne pouvait pas mieux tomber. Être à cheval était son « assiette » préférée, dit-il.

(Sans compter que ça nous fait un point commun lui et moi – toutes choses égales par ailleurs).

Et Spinoza ? Un mordu d'éthique comme lui : on peut penser qu'il était Chien.

(Sans collier, donc).

 

Pour Schopenhauer, aucun doute : Porc-Épic.

 ... Hegel ? ...

Bourrin, non ?

 

 

09:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.