Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/04/2018

Les amis de mes amis ...

« Amicus Plato sed major amicus veritas »

 

n'a pas dit Aristote. Vu qu'il parlait grec. Quoiqu'il en soit on peut traduire

Platon est un ami, mais la vérité une amie plus grande.

Machin est un ami … Quand ça part comme ça, on attend le « mais ».

Ici il est aussi immédiat qu'explicite, au moins c'est clair. Souvent le mais est implicite, il faut le décoder dans une « innocente » perfidie, un petit ajout qui n'a l'air de rien.

Le diable est dans les détails.

On a affaire à une dénégation, mécanisme inconscient par lequel, croyant masquer un sentiment, une pensée, on attire au contraire l'attention dessus.

- Ach ja zum Beispiel celui qui dit cette femme dans mon Traum n'est pas ma mère, sicher c'est seine Mutter, and nobody else.

- C'est ça. J'apprécie beaucoup quand vous venez mettre votre grain de sel, Sigmund. Merci, vraiment, cher ami.

- Ach Ariane …

- Faites pas cette tête, je rigole, voyons.

Par contre Aristote rigole pas à mon avis. Implicite ravageur : Platon et la vérité ça fait deux, en tous cas pas vraiment un.

Le lecteur se doute que je bois du petit lait. Platon n'est pas mon ami (il me semble l'avoir déjà dit). Aristote pour sa part était quand même son disciple. Mais un disciple à l'esprit libre. Qui ne renonçait pas à penser à sa façon.

Sa phrase, indépendamment de la définition possible (ou pas) de la vérité, met avant tout l'accent sur les conditions de sa recherche (pragmatisme aristotélicien contre idéalisme platonicien CQFD).

Et pour cela met en garde contre l'esprit d'appartenance à un clan.

Qu'il soit conformisme paresseux ou adhésion plus assumée, c'est toujours l'affect qui en est le moteur. L'affect, ce virus anti-objectivité et rationalité.

Se faire reconnaître voire labelliser par un groupe, rendre hommage au maître à penser (ou aussi bien le défier), devient alors l'affaire essentielle, au détriment de l'objet-même de réflexion.

De plus se mêle à l'enjeu de prestige et reconnaissance l'occasion de monnayer son allégeance ou contestation.

Bref le crime contre la vérité combine le passionnel et le crapuleux.

Toute ressemblance avec politique partisane, sectarisme religieux, n'est pas fortuite. Le phénomène est bien le même partout, y compris en science ...

- Ach Ariane … und du côté de la Psychoanalyse, Ich vous rakonte pas ...

 

 

 

10:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Il est difficile d'être totalement objectif c'est à, dire lucide.
Ce que l'on voit alors est tellement horrible...

Écrit par : clodoweg | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

"Et il faut bien que ce soit difficile, ce qu'on trouve si rarement. Car comment pourrait-il se faire, si le salut se trouvait sous la main et qu'on puisse le découvrir sans grand labeur, que tous ou presque le négligent ? Mais tout ce qui est remarquable est difficile autant que rare."
Baruch Spinoza
(phrases finales de l'Ethique)

Écrit par : Ariane | 04/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire