Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2021

Staël l'impartiale (5/14) L'horreur des opinions modérées

« C'est sans doute à l'instinct secret de l'empire que doit avoir le vrai sur les événements définitifs, du pouvoir que doit prendre la raison dans les temps calmes ; c'est à cet instinct qu'est due l'horreur des combattants pour les artisans des opinions modérées ;

les deux factions opposées les considèrent comme leurs plus grands ennemis, comme ceux qui doivent recueillir les avantages de la lutte, sans s'être mêlés du combat ; comme ceux enfin qui ne peuvent obtenir que des succès durables alors qu'ils commencent à en obtenir. »

Germaine de Staël (De l'esprit de parti)

 

Ces réflexions ne sont certes pas théoriques pour G de Staël qui a été en butte personnellement à l'horreur des combattants pour les artisans des opinions modérées, avec ses amis Girondins et autres. Elle ne réussit à sauver sa tête en septembre 1792 qu'en regagnant vite fait le château de papa Necker dans sa calme Suisse natale.

 

La guerre sans merci décrétée par les extrémistes des deux bords aux modérés procède d'un aveu inconscient (ce qu'elle discerne dans sa remarquable finesse d'analyste des passions et nomme ici l'instinct secret).

Dans l'ordre démocratique en effet seule la modération peut construire : telle est la vérité/réalité honnie des extrémistes.

Car la modération, choisissant pour lieu la place médiane et pour moyen la médiation, pose une sorte de zone verte que les belligérants sont censés respecter, une zone de cessez-le-feu.

Un no man's land, au sens propre : un lieu qui n'appartient pas à l'un des camps, mais où chacun peut venir faire entendre son point de vue et défendre ses intérêts.

 

Remarquons le terme artisans d'opinions modérées. Il s'agit en effet, dans la position médiane, d'un patient travail de construction avec les matériaux des différents camps.

Les résultats de ce travail seront les seuls durables, dans la mesure où ils peuvent échapper à la spirale indéfinie de la vengeance qui est le lien infernal entre les camps extrêmes. Ainsi les acquis de la Révolution tiennent dans les structures et lois mises en place dans les deux premières années.

Et la preuve que la modération fait du solide, est que les folies et le chaos qui ont suivi durant la Terreur n'ont pas tout cassé.

 

Mais le problème, elle le dit, est qu'il faut commencer, amorcer la pompe, se lancer pour initier ce mouvement de construction. Prendre le risque d'aller se placer au milieu, dans la ligne de mire des tireurs des deux camps : tout le courage des modérés est là de tout temps.

Et ce n'est pas un risque imaginaire. Les Girondins furent guillotinés, et Yitzhak Rabin assassiné.

 

 

08:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)