Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2014

Noé

« C'est au créateur, au moissonneur, à celui qui célèbre des fêtes que je veux me joindre : c'est l'arc-en-ciel que je veux leur montrer et toutes les marches qui mènent au surhumain. »

(Ainsi parlait Zarathoustra Prologue 9)

 

Côté saga mythique la Genèse ça assure, avec Noé, le Déluge, l'Arche, 40 jours 40 nuits tout ça. Y a de quoi faire. Mais centrons-nous pour l'heure sur l'arc-en-ciel dont cause ici Zarathoustra. Il constitue la happy end de l'épisode Déluge.

« Mon arc à la nuée je l'ai donné, il est le signe du pacte entre moi et la terre (…) quand l'arc se verra dans la nuée, je me souviendrai du pacte entre moi, vous et tout être vivant en toute chair ». (Genèse 9,13-15 trad A.Chouraqui)

 

Que vient signaler l'arc-en-ciel ? Une radicale modification de l'attitude de l'instigateur du Déluge. Le but avoué de cette intempérie était une sorte de purification de l'humanité, non ethnique mais éthique (Genèse 6). Détruire les salauds, garder les justes pour repartir sur de bonnes bases. Comme juste paraît qu'y avait que Noé (nous ignorons encore à ce jour les critères exacts du concours). Quand le Déluge est fini on peut admettre que Noé est au moins aussi juste qu'avant. Ou alors on nous a pas tout dit mais songeons que la responsabilité du nouveau départ de l'humanité est un bon garde-fou contre les conneries - on laisse tomber l'histoire de sa cuite (Gen 9, 21) y a pas eu mort d'homme. Donc on peut penser : un juste ne pourra, par sa nature de juste, que refonder la multinationale humanité en justice. D'où la question : pourquoi cette histoire de pacte arc-en-ciel en plus ?

 

Ce que le Déluge produit, ce n'est pas la justice de l'humanité. Noé ou pas, l'humanité continuera ses conneries suicidaires, on est bien placé pour le savoir. Donc Elohim qui n'est pas stupide non plus se doute que cette histoire de Déluge est un coup d'épée dans l'eau. Ces indécrottables humains sont résistants au changement. Alors Elohim prend les choses dans l'autre sens, c'est lui qui décide de changer. Ainsi ce que le Déluge produit n'est pas la justice de l'humanité, mais une nouvelle option divine que nous nommerons « bienveillance inconditionnelle pour la création ». « Mon arc à la nuée je l'ai donné » je raccroche l'arc, je rends les armes. J'arrête ma carrière de justicier transcendant, je ne tuerai plus personne même pour de bonnes raisons, désormais que la terre et les vivants se gèrent et vogue la galère. A la place j'entame une carrière artistique. Jolies couleurs, non ?

 

C'est vrai. Quoi de plus beau qu'un arc-en-ciel ?

Quant à la manière dont Nietzsche se saisit de cette image, nous y réfléchirons la prochaine fois.

 

 

 

09:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.