Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2016

Puissant

 

« Je passe enfin à cette autre partie de l'Éthique qui porte sur la manière ou la voie qui mène à la Liberté. J'y traiterai donc de la puissance de la raison, montrant ce que la raison même peut sur les affects, et ensuite ce qu'est la Liberté de l'Esprit ou béatitude, et par là nous verrons à quel point le sage est plus puissant que l'ignorant. » (Ethique Début de la préface de la Partie 5)

 

Pas à dire c'est un marrant, Spinoza. Toujours le mot pour rire. Nous verrons à quel point le sage est plus puissant que l'ignorant. Peut être j'aurais besoin d'une visite chez l'ophtalmo, mais Dieu me distingue je dois dire que franchement je vois pas si bien que ça à quel point.

J'ai comme l'impression au contraire, balayant d'un regard circulaire et global notre bonne vieille terre, de voir tant d'ignorants se retrouver en masse parmi les puissants. Des ignorants pas forcément cons, qui ont pu faire de bonnes études.

Ou en tous cas des ignorants malins, qui se sont débrouillés pour se placer dans les soi-disant élites, là où le pouvoir se déguste sur un plateau d'argent.

On me dira que c'est précisément parce que mon regard est trop global, que je ne regarde pas aux bons endroits. Là où sont les nids de sages, les essaims de saints. Je réponds à cela que je regarde où je peux, où je suis.

En Europe par exemple : parmi ses gouvernants globalement, vous diriez qu'il y a majorité de sages ou de bourrins ? Hein ? Et pourtant que peuvent face à eux les (rares) d'entre eux (un peu plus) rationnels & raisonnables ?

Car les ignorants malins disposent d'une arme dévastatrice : la force d'inertie. Genre le gamin fermé dans sa bouderie qui « ne veut pas entendre raison ».

 

Donc je voudrais pas vous faire de la peine, M'sieur Spinoza, mais elle est où, la puissance de la raison ?

« Un affect est une passion (ce qu'on subit passivement) qui cesse d'être une passion sitôt que nous en formons une idée claire et distincte. » (prop 3 P5)

« L'ignorant vit presque inconscient de soi, de Dieu et des choses (= inconscient de DSN), et dès qu'il cesse de pâtir, il cesse d'être. » (scol prop 42 P5)

Ah OK d'accord ! Du coup, si je comprends, l'ignorant s'accroche comme un pou à sa passion, à son impuissance, juste pour avoir l'impression d'exister ? Et c'est comme ça qu'il tire tout le monde vers le bas ?

En effet. « En tant qu'ils sont en proie à des affects passifs les hommes peuvent être contraires les uns aux autres ». (prop 34 P4).

Mais en revanche « C'est en tant seulement qu'ils vivent sous la conduite de la raison, que les hommes conviennent toujours par nature ». (prop 35 P4)

CQFD sûr de sûr foi de Baruch.

Bon, si vous le dites, je veux bien vous croire. Mais concrètement on fait quoi alors ? On suggère à tous les affectés de passivité d'entamer une analyse pour cesser d'être inconscients de soi …

 

- Ach das ist eine so schöne Idee, liebe Ariane.

 

11:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.