Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2017

Va savoir va comprendre

 

L'habit ne fait pas le moine.

La nudité ne fait pas l'anticlérical.

 

Comme on fait son lit on se couche.

Comme on fait un délit on découche.

 

Abondance de biens ne nuit pas.

Carence de maux ne réconforte pas.

 

Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée.

Mauvais son de cloche est pire que ceinture moche.

 

Toute vérité n'est pas bonne à dire.

Tout mensonge n'est pas mauvais à taire.

 

Qui sème le vent récolte la tempête.

Qui sème le beau temps récolte des fleurettes.

 

Aux grands maux les grands remèdes.

Aux petits plaisirs les petits placebos.

 

L'enfer est pavé de bonnes intentions.

Le ciel est tapissé de mauvaises pensées.

 

Un homme averti en vaut deux.

Une femme avertie compte encore pour du beurre.

 

Il vaut mieux être seul que mal accompagné,

mais plus on est de fous plus on rit.

 

Mieux vaut tard que jamais,

quoique à l'impossible nul ne soit tenu.

 

Loin des yeux loin du cœur,

en même temps nul n'est prophète en son pays.

 

Le jeu ne vaut pas la chandelle,

le chant d'elle n'a pas grand enjeu.

 

Tous les chemins mènent à Rome,

mais où les labyrinthes d'Ariane ?

 

 

08:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Chère Ariane !
Cela fait un petit moment que je me réjouis de tes gourmandises proverbiales quotidiennes : on n'a plus si souvent l'occasion de rire. Mais là, tu m'a offert un bel exercice des zygomatiques, merci ! Comme quoi, ta "sagesse des nations" revisitée n'a rien à envier à la pseudo-sagesse de certaines, plutôt attristante celle-ci.
Enfin ! il parait qu'à chaque jour suffit sa Le Pen : j'espère, car nous avons eu notre dose !
Continue chère Ariane, tu fais œuvre de salut public.

Écrit par : Laurent | 24/04/2017

Merci, cher Laurent, de ta lecture. Voilà qui me remonte le moral.
Ces jours-ci j'ai plus trop envie de rire. J'angoisse vraiment pour le second tour, les vrais gens sont ils aveugles à ce point sur l'utilisation que font d'eux des ci-devant politiques sans scrupules ?
Une roublarde bien fille de son père, recevant le soutien implicite d'un vieux méchant con qui ne marche qu'au ressentiment (éliminer le jeune beau gosse sérieux dont il est jaloux, après avoir berné le naïf Hamon et réglé ses vieux comptes avec le PS). On voit trop qu'il espère l'arrivée de l'extrême droite pour prendre la tête d'on ne sait quelle révolte et se poser en sauveur ... Le pathétique le dispute à l'abject.

Écrit par : ariane | 29/04/2017

Les commentaires sont fermés.