Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2017

La fin justifie les moyens

Il ne faut pas prendre les moyens de la civilisation pour sa fin. La valeur de la machine à vapeur et du téléphone dépend uniquement de l'usage qu'on en fait.

Oscar Wilde (Dans la conversation)

 

Bien dit. Il faut savoir faire bon usage de toutes les technologies dont nous disposons. Aller grâce à elles à la fin de la civilisation par le plus court chemin.

 

Ainsi n'hésitons pas à nous concentrer sur notre tablette ou notre portable quand nous sommes au volant. C'est notre doudou, notre objet transitionnel, notre porte-bonheur mieux que St Christophe.

Grâce à lui, et avec un peu de chance, nous offrirons une occasion de se bouger aux feignasses du service d'Urgences le plus proche.

De même un nécessaire progrès dans la civilisation consiste à actualiser certaines formules ringardes.

Au lieu du gnangnan « l'amour n'est pas se regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction », nous oserons le branché « l'amour c'est être assis au restau à pianoter chacun sur son machin sans échanger un mot ni un regard » (sauf naturellement pour l'indispensable « c'est toi qui as ma carte bleue ? » « c'est pas donné quand même ici pour ce qu'on a bouffé » « oui c'est vrai moi je me rappelle même plus ce qu'y avait dans mon assiette »).

 

Le lecteur trouvera que je caricature ? Soit.

Retour à plus d'objectivité : je ne méconnais pas que le prurit de pianotage qui peut nous saisir au volant, avec les amis, au théâtre, au cinéma, répond à la légitime urgence de relire Proust sans plus perdre de temps, de terminer illico notre visite virtuelle du Louvre.

Il offre aussi d'autres suppléments d'âme, comme inonder les marigots de la Toile de boueux propos racistes, antiféministes, antisémites, ou délivrer au monde, pour en changer la face, la dernière photo de son nombril en gros plan.

 

Le lecteur, sans perdre patience devant mes exagérations réitérées, me représentera qu'il n'y a pas là que gadget, addiction ou défouloir, mais potentiel gain démocratique, élargissement du village mondial et ainsi de suite.

ll me dira d'arrêter avec mon pathétique scrogneugnisme. Il est temps de vivre avec mon temps, genre y a pas que les mots croisés pour patienter dans la salle d'attente du dentiste, elle le sait, la mémère ?

 

Je ne peux qu'admettre le bien fondé de ces propos. Le lecteur a raison. Je suis sur la mauvaise pente.

Faut que je fasse gafa pas virer complètement hasbeen.

16:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Je viens de lire sur le net que deux américains se sont fait arrêter en Thaïlande pour avoir posté sur leur compte Instagram des photos d'autre chose que de leur nombril.
Photos prises devant des temple bouddhistes.
Je me demande ce que Wilde aurait pu en dire.

Écrit par : clodoweg | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire