Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2017

Jardinage

Chacun de nous devrait tenir le journal intime de quelqu'un d'autre.

Oscar Wilde (Dans la conversation)

 

C'est vrai, ça. J'y avais jamais pensé, mais quelle super bonne idée. Si bonne que je n'arrive pas à comprendre pourquoi je ne l'ai pas eue.

En l'absence de contexte à cette phrase, je ne sais pas trop sous quel angle exactement Oscar envisage la chose. En gros je vois deux cas de figure.

 

a) Chacun de nous et quelqu'un d'autre se rapportent à un cercle restreint, celui par exemple du salon où ces propos sont tenus.

L'exercice aura des chances de tourner à une variation raffinée (ou pas) d'une sorte de « jeu de la vérité ». Il sera ainsi un moyen élégant (ou pas) de se payer sur le dos de ses « amis » une lichette de médisance, ou, l'air de rien, une bonne tranche de calomnie, aussi délectable que celle du cake accompagnant le cloudy tea.

On ne peut exclure que Wilde ait vu (voire pratiqué) la chose ainsi. Mais on ne peut exclure non plus qu'il ait envisagé l'autre cas de figure.

 

b) Chacun de nous et quelqu'un d'autre peuvent s'entendre dans l'acception la plus large, et nous désigner en tant qu'êtres humains.

La phrase nous entraîne alors dans le champ moral. Loin de l'entre-soi des salons et ses mesquineries. (Quoique : le champ moral traverse un salon aussi bien que tout autre lieu).

Vue sous cet angle, la proposition rejoint ce que les Stoïciens, comme d'autres avant eux et après, nommaient exercice spirituel. (Exemple le livre éponyme d'Ignace de Loyola, fondateur des Jésuites)

Une gymnastique de l'esprit, à visée philosophique et morale, sur le modèle d'une gymnastique physique.

Il s'agit ici d'atteindre la souplesse mentale nécessaire à se glisser dans la peau de l'autre, pour en épouser les pensées et sentiments. Un bel exercice de décentrement, d'ouverture, d'empathie.

Un exercice de dépaysement, qui arrachera le narcisse à son jardin secret pour le transplanter dans le jardin secret d'un autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

09:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.