Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2018

Tournoi amical

« Longtemps qu'on n'a plus fait de petite visite à ce cher Robert, qu'en dis-tu, Blanche ? » (Blanche Page, une amie). Pas de réponse : qui ne dit mot consent.

De toutes façons Blanche est de bonne composition, pas du genre à se froisser pour un oui ou un non.

Robert, c'est tel qu'en lui-même que nous le retrouvons, prêt à nous offrir ses trois-mille pages dûment noircies. Quel mot parmi tous ceux-là ? Tu dis quoi, Blanche ?

« Hasard » ?

 

hasart XII°s de l'arabe az-zahr = le dé, par l'espagnol azar.

Ah l'étymologie, ça en raconte des histoires ...

Remparts d'une forteresse XII°s, soleil de plomb, des guetteurs tuent (faute de mieux) le temps en jouant aux dés. Sous le même soleil, remparts d'en face, d'autres guetteurs tuent le même temps, par le même jeu.

Un jour ils décident de se défier en un tournoi amical. Et puis la compétition, le point d'honneur, la fièvre du jeu : on en vient aux mains, on juge indécent de les laisser nues, on les équipe d'épées et cimeterres …

De la suite de l'histoire nous ne retiendrons que le positif : les langues sont spontanément accueillantes, et pratiquent volontiers le métissage.

 

I JEU. 1 vx Jeu de dés en usage au Moyen Âge ; coup heureux à ce jeu (le six).

2 Jeu de hasard, où le calcul et l'habileté n'ont aucune part (dés, roulette, baccara, loterie).

Aucune part : quoique. Il arrive que le calcul et l'habileté fassent jeu égal avec le hasard, comme dans la séquence fameuse de Rain Man où Dustin Hoffmann « compte les cartes ». Mais bon c'est vrai tout le monde n'a pas de telles compétences.

Quant à dire que sortir un six est un coup heureux à tous les coups ? Ça dépend du jeu.

(Exemple dernier tour de Yam il vous manque les un et vous ne sortez que des six) (ça signifie qu'en plus de n'avoir pas de chance vous êtes nul en stratégie, sans aucune capacité d'anticipation).

 

Au vu de ces définitions il y a fort à parier que Robert n'est pas un pratiquant assidu des jeux de hasard (bien qu'il tente de donner le change). Mais on va pas le lui reprocher, il a d'autres qualités.

Sans dédaigner les jeux où calcul et habileté ont leur part, il faut reconnaître que jouer avec le hasard c'est un tout autre frisson.

Car c'est poser au destin la seule question qui vaille : est-ce que tu m'aimes ?

 

09:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Joli coup ! A Robert, Blanche & Cie, offrir une fleur :
"À l'étymon ar. az-zahr, on peut objecter que le sens de « dé à jouer », non attesté en ar. class., est « relativement moderne » (LAMMENS; v. aussi DEVIC, KLEIN Étymol. et LOK. no 2186), aussi COR. propose-t-il de partir du sens de l'ar. class. zahr « fleur », parce qu'une fleur aurait été représentée sur l'une des faces du dé." (TLF)

Écrit par : Tania | 12/10/2018

Merci Tania ! Voilà qui est fort intéressant, et, ce qui ne gâte rien, tout à fait charmant.

Écrit par : Ariane | 12/10/2018

Les commentaires sont fermés.