Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2020

Au coin de la rue : jeunes filles

 

Une ado longiligne assise en hauteur sur un ressaut entre deux colonnes de la Tour de l'Horloge, jambe pendante.

Cela m'évoque ces pères Noël kitsch que l'on voit investir les façades dès novembre, en même temps que les chalets standardisés s'installent sur les trottoirs.

Cette image inattendue de jeune fille sur la façade a quelque chose, elle, de vraiment merveilleux.

 

 

Deux filles style cagole sortent en pétard d'une boutique de téléphonie. « On est nulles putain, les vraies blondes ! »

Offre mirobolante qui aura trompé leur naïveté ? (La cagole est sans malice). Manque de répondant face à un vendeur méprisant ou dragueur ?

Toujours est-il qu'elles se le servent avec assez de verve. (La cagole a son panache).

 

Marchant derrière moi deux filles BCBG devisent. « Non moi j'achète pas ce genre de marque. Oui tu as raison par exemple Vuitton c'est un peu cher, mais au moins ... »

(Au moins quoi ? On voit que t'as les moyens ? Tu portes une étole pure soie mais pour le panache on repassera).

 

Plutôt partager un coca (quand bien même il ne serait pas light) avec les premières qu'un thé vert (fût-il irréprochablement bio) avec les secondes, me dis-je.

 

09:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.