Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2020

Foules sentimentales (9/16) Comme s'ils étaient uniformes

Poursuivant l'analyse des foules selon le paramètre libidinal, Freud remarque que les individus en foule semblent échapper à un caractère essentiel du lien, qu'il nomme ambivalence.

« Selon le témoignage de la psychanalyse, presque tout rapport affectif intime de quelque durée entre deux personnes – relation conjugale, amicale, parentale et filiale – contient un fond de sentiments négatifs et hostiles, qui n'échappe à la perception que par suite du refoulement. »

(Psychologie des foules et analyse du moi chap.6 Autres problèmes et orientations de travail)

 

Il rapporte ces sentiments négatifs, inclus dans la positivité de la libido, à la prévalence du narcissisme, lien de soi à soi, sur tout lien à autrui.

Une ambivalence particulièrement sensible dans le « narcissisme des petites différences. L'Allemand du Sud ne peut pas sentir l'Allemand du Nord, l'Anglais dit tout le mal possible de l'Ecossais, L'Espagnol méprise le Portugais. 

Que de plus grandes différences aboutissent à une aversion difficile à surmonter, celle du Gaulois contre le Germain, de l'Aryen contre le Sémite, du Blanc contre l'Homme de couleur, a cessé de nous étonner. »

(Passage qui mériterait des tonnes de commentaires – d'ailleurs il les a eues. La lecture visuelle rend frappante l'avalanche de majuscules accusant l'essentialisation au fondement de toute discrimination).

 

Curieusement « toute cette intolérance se dissipe, temporairement ou durablement, du fait de la formation en foule et à l'intérieur de la foule (…) les individus se conduisent comme s'ils étaient uniformes, supportent la singularité de l'autre, se mettent à égalité avec lui et n'éprouvent aucun sentiment de répulsion à son endroit. »

(Il a rappelé plus haut la parabole des porcs-épics de Schopenhauer cf ce blog 29-12-2016).

 

Le pas suivant du raisonnement consiste à rapprocher les limitations de l'amour de soi narcissique que vivent les enfoulés des manifestations de l'état amoureux.

Autrement dit, l'enfoulement serait de l'ordre de l'enamoramento. S'agréger à une foule serait un peu comme tomber amoureux.

D'où la question suivante : quel élément est déterminant pour provoquer le mécanisme d'enamoramento ?

 

08:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.