Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2020

Brrr

Parmi les onomatopées possibles en B, il y avait boum bien sûr, qui sonnait si bien pour la rime avec atchoum.

 

Boum m'évoque une séquence du film de Luc Besson Le cinquième élément.

Lee Loo (Mila Jovovich), alias l'être suprême venu sauver le monde (rien que ça), tombe du ciel dans le taxi de Korben Dallas (Bruce Willis). Le choc passé il se retourne, et découvre une drôle de jeune femme aux cheveux rouges (coup de foudre instantané). Dans un langage ésotérique, avec force gestes, elle mouline un récit.

Le spectateur qui a tout vu n'a pas de mal à décoder « Je me suis retrouvée enfermée dans une caisse en verre, je me suis échappée en la cassant d'un coup de poing, on m'a poursuivie, j'étais coincée, alors je me suis jetée dans le vide. Et boum ».

Dallas, lui, ne capte que ce dernier mot, et réplique « Yes boum, big badaboum ». Toute heureuse d'être enfin comprise, Lee Loo répète « Big badaboum bada big boum ».

Le cinquième élément, je ne m'en lasse pas, même si à force de le revoir j'en connais par cœur presque chaque plan et chaque réplique.

Un de mes films-culte, avec Amadeus, La guerre du feu, La liste de Schindler. (Et bien d'autres encore).

 

Brrr s'est imposée cependant, comme une prime à la logique. Atchoum implique Brrr. Ou vice-versa ?

Enfin ils s'accompagnent souvent.

 

L'émission d'Arte Karambolage (auf deutsch) ou carambolage (en français) propose régulièrement un micro-trottoir : des passants des deux côtés du Rhin doivent traduire une situation par l'onomatopée correspondante.

Dans une émission vue il y a quelque temps la situation était : qu'est-ce qu'on se gèle !

 

100% des locuteurs français ont produit l'onomatopée glagla, tandis que 100% des locuteurs allemands ont fait brrr. Or moi c'est ce que j'aurais dit : brrr.

Je ne pensais pas posséder si bien la langue de Goethe.

 

07:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.