Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gabarit

-Gabarit n.m. Gabari 1643 provençal gabarrit, altération de garbi, du gotique garwi « préparation, modèle, galbe ».

1MAR. Modèle (d'une pièce de construction) établi en vraie grandeur. Gabarit de l'étrave, salle des gabarits dans un arsenal.

2TECHN. Appareil de mesure pour vérifier forme ou dimensions.

3COUR. Dimension, forme déterminée ou imposée d'avance. XIX° Forme type voir modèle. Taille, stature. FIG Du même gabarit voir acabit, genre.

-Merci Blanche. C'est le genre de définition où on en a pour son argent, je trouve.

-Tout à fait d'accord, Ariane. Déjà l'étymologie bien détaillée …

-Oui. Quoique. Y a un t un peu baladeur, non ? Il surgit d'un coup, dans le provençal, on se demande bien pourquoi.

-Petit dialogue au bar de la Marine peut être. Ô gari, té fais voir ung peu le gabari, Mariusse. Le gabari tu veux, Panisse ? Le voilà, vé, ton gabari, té.

-Par contre, je sais pas toi, Blanche, mais moi je ne dis jamais gabarit pour dire acabit.

-C'est peut être juste une question d'oreille : gabarit acabit, a a i. Si tu en restes à la mélodie, ça marche.

-Sinon on aura au moins appris que c'est un terme de marine au départ.

-Oui enfin au départ : c'est pas très vieux comme mot en fait, Ariane, XVII° s.

-Un rapport avec les guerres de Loulou Soleil, et la création d'une flotte de choc, tu crois, Blanche ?

-Ah ouais sûrement. Du coup ça explique peut être le provençal. Tu sais que le Colbert et le Louvois ils ont pris le bois dans les pinèdes de Provence.

-Et aussi dans celles des Landes il me semble. Pourtant j'ai des doutes sur l'emploi de la langue provençale dans les Landes au Grand Siècle.

-On devait parler occitan, c'est un peu pareil, non ? Ou alors basque ? gascon, comme Cyrano de ...

-Oui justement, Blanche, laissons tomber. Ils sont chatouilleux sur le sujet, les uns et les autres. Quoique. Maintenant que tu le dis, Robert nous informe que acabit vient de l'occitan, et à la même époque, milieu XVII°.

-Ah voilà qui me va bien, Ariane. On termine sur une note cohérente.

-Ouais ça me va aussi, la cohérence c'est mon gabarit.

-Pour ça on est du même acabit.

 

Écrire un commentaire

Optionnel