Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Kaddish

-Kaddish n.m. 1817 kadish 1666 kaddesh de l'araméen quaddis « saint, sacré ». RELIG. JUD. Prière récitée en araméen à la fin de chaque partie de l'office. SPECIALT. Prière des morts.

-Le moins qu'on puisse dire, Blanche, c'est que là on change carrément de registre. Pas facile … Et si ...

-Si quoi ?

-Si on trichait juste un peu, le mot d'après par exemple, c'est kafkaïen, c'est un peu plus cool quand même …

-Tu me déçois, Ariane. Et notre déontologie ? Si on commence à faire n'importe quoi, comment veux-tu que nos lecteurs nous fassent confiance ? On s'est donné pour règle de prendre le mot n°8, on prend le mot n° 8. C'est le hasard qui décide. Et nous obéissons.

-Oui mais bon je dis juste que le hasard parfois il balance du lourd.

-C'est pour ça qu'on va se mettre à distance du signifié, Ariane, à distance de tout ce que ça peut évoquer. On va se concentrer sur le signifiant.

-D'accord, Blanche. Et il te signifie quoi le signifiant ?

-Ben déjà les fluctuations autour de la transcription des mots lors du passage d'une langue à l'autre. De l'araméen qui a son alphabet, à l'hébreu qui a le sien, pour arriver à la transcription usuelle dans l'alphabet latin. Un d ou deux, le i ou le e.

-Et quelquefois on dit koddesh …

-Voilà tu vois.

-Dans tout ça moi je préfère kaddish, c'est un beau mot.

-Après ça amène forcément cette autre question linguistique passionnante, la création de l'hébreu moderne. Mêlant hébreu biblique, yiddish, ladino, emprunts aux différentes langues maternelles des habitants d'Israël, créations contemporaines pour les réalités nouvelles … Y a de quoi faire.

-Oui, je vois où tu veux en venir, Blanche. Les mots des locuteurs actuels portent mémoire des locuteurs anciens. Chaîne du langage chaîne des générations …

-Un peu, non ? Les morts ne parlent plus, les lignées s'éteignent, on oublie les gens en chair et en os, mais quelque chose de leur parole reste dans les mots des vivants d'aujourd'hui.

-Alors disons : paix aux morts et vivent les mots ? Ça va plaire à Robert, ça.

 

Commentaires

  • "Les morts ne parlent plus, les lignées s'éteignent, on oublie les gens en chair et en os, mais quelque chose de leur parole reste dans les mots des vivants d'aujourd'hui."
    Merci, Ariane.

Écrire un commentaire

Optionnel