Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2014

Tac au tac

Tac au tac

 

Parcourant le T de l'ami Robert, j'ai soudain été frappée de voir combien dans un dico les mots semblent être là pour se répondre du tac au tac, et souvent dans la même page. Pas nécessairement de façon polémique, mais comme dans un jeu surréaliste, ou encore dans la pratique analytique de la « libre association des pensées ».

Jugez plutôt. Page 2499, se font suite les trois mots tala, taleb, taleth. Le châle de prière du judaïsme, l'étudiant du Coran, le mec qui va « t'à la » messe. Si c'est pas un beau syncrétisme, ça. 2499 du coup est peut être la date à laquelle on sait jamais ces trois-là auront définitivement abandonné leurs rivalités de cour de récré (une cour où ça castagne grave) ? En renonçant au fantasme d'une transcendance totalitaire pour trouver le chemin d'un commun humanisme ? On peut rêver, je sais que dans les trois, il y a des gens qui en sont déjà là. Et puis si ça bloque, pourquoi ne pas s'associer à des athées et autres agnostiques pas trop cons non plus ? Ça existe aussi.

Sinon dans le genre tac au tac, on a quelques jolis couples : tocsin/tohu-bohu, tango/tanguer, termaillage/tripatouillage (allez chercher termaillage tout seuls, indice : rien à voir avec le tricot). Mention spéciale pour toffee/tofu qui s'inscrit dans le plan de lutte contre l'obésité. Pour les surbookés de l'agenda, signalons qu'il faut trouver le bon tempo pour tenir son timing. Une pensée pour ceux qui frisent le burning-out dans un boulot de merde, avec la série taf/trop/traumatisme/travail, qui peut trouver une bonne issue avec taffe. Si fumer tue, au moins ce sera une bonne chose de faite.

Puisqu'on est dans les réjouissances j'enchaîne avec la série ténébrion/ténuirostre/tracassin/taedium vitae. Non, je ne donnerai pas les définitions, vous vous remuez un peu le Q, pardon le T, vous verrez ça vous sortira de votre déprime.

Il y a la série sans doute la mieux adaptée à notre situation : tweet, tablette, tabletter. Allez je suis bonne fille, tabletter je vous le donne il est trop chou.

Tabletter : région. Canada. Fam. (Clairement là Robert se trahit avec Canada fam : son obsession pour les mots canadiens s'explique par le fait qu'il a sa blonde à Montréal …) Mettre à l'écart, sur la touche. Et l'exemple Le sous-ministre s'est fait tabletter.

J'espère juste que Robert ne va pas se faire tabletter un de ces jours par sa blonde de Montréal, j'adore trop ces mots canadiens.

Terminons ce tour de l'horizon T par le raffiné « Terza rima ». Pour les amateurs du plaisir d'écrire : il s'agit d'un poème en tercets dont les rimes s'agencent ainsi : a-b-a ; b-c-b ; c-d-c etc. etc.

 

Chasser les maux ce n'est pas du gâteau

Heureusement qu'on a un dictionnaire

Où se raboudiner avec Toto

J'ai pour copain Robert le débonnaire

Qui va me chercher jusqu'au Canada

Pour mes jeux de mots le bon partenaire etc.etc.

 

 

09:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.