Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2014

Si c'était une station de métro ?

Ben oui, ce n'est pas parce que ce sont les vacances qu'il faut oublier le quotidien et ses contingences aussi austères et grises soient-elles. D'ailleurs peut être n'êtes-vous pas en vacances, ou alors comme moi n'êtes-vous jamais vraiment au travail, ce qui revient au même.

 

Quoique. Métro égale-t-il toujours grise lassitude et morne répétitivité ? Que nenni, d'aucune candidate à la mairie de Paris y découvrit naguère de purs moments de grâce. De trois choses l'une. Ou bien :

1° elle sortait d'un stage intensif de fumage de moquette chez les Bisounours

2° elle avait rencontré, l'unique fois où elle se risqua dans le métro, certain chérubin de ma connaissance qui, au moment de les quitter, salue les autres voyageurs en agitant sa menotte, non sans les avoir gratifiés de nombreux sourires pendant le trajet

3° elle se foutait de la gueule des électeurs qui le lui ont bien rendu

 

Mais soyons honnêtes, il faut dire à sa décharge qu'une campagne électorale est propice à dire n'importe quoi et de préférence des conneries. A condition bien sûr qu'il vous en coûte un max de fric pour vous faire souffler lesdites conneries, que pourtant, Dieu me bygmalionise, vous auriez pu trouver tout seul.

 

Mais je m'égare. Pas Gare de l'Est ni du Nord, ni Gare de Lyon. Pour la station de métro, j'y reviens. Certes mon personnage voyagea beaucoup, seulement ce ne fut jamais en train, et pour cause (indices …).

 

Nous ne retiendrons pas non plus Père-Lachaise, car mon personnage n'y est pas. Un rapide raisonnement vous laisse donc l'alternative suivante : ou bien il n'est pas mort, ou bien il est enterré ailleurs. Quoique. Vous avez aussi d'autres hypothèses possibles. Ou bien il n'est pas un personnage réel, et par conséquent ne sera jamais mort. Ou bien, réel ou imaginaire, il est à jamais vivant. Cependant je dois à la vérité de dire qu'il y aurait un argument pour la station Père Lachaise, car si mon personnage est immortel il le doit entre autres à un insurpassable Requiem.

 

Invalides ou Champ de Mars, on oublie. Non seulement pour ne pas s'attrister à l'évocation des tueries en cours, mais surtout parce qu'à la gloire militaire, mon personnage préféra toujours le désir amoureux et ses papillonnages.

Bref pour la station de métro je vous laisse opter, en fonction de votre trajet, pour Bel-Air ou Danube.

 

Et là côté indices on a quasiment fait le plein.

 

 

 

11:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.