Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2014

Pour repérer les cellules

Pour repérer les cellules, on procède comme pour repérer les cases d'un jeu de dames ou d'une grille de mots-croisés : on nomme les colonnes et les rangées.

Une phrase non sans intérêt, même après celle de Duras, nonobstant son appartenance à L'Amant. J'entends par là l'appartenance de la phrase de Duras au corps du texte L'Amant prix Goncourt, et non l'appartenance de Marguerite à quelque corps que ce soit. D'accord dans L'Amant elle cache peu de choses à ce sujet, mais raison de plus pour ne pas épiloguer. Et puis le corps est une chose mais pour le reste elle était Margot libre dans sa tête. Et pour moi ça veut dire beaucoup. N'importe quoi cette association, direz-vous. Mais c'est mon blog oui ou non et qui m'empêche de l'utiliser pour une dédicace à une groupie de Michel Berger qui m'est chère ? Et si vous en déduisez qu'écrire n'importe quoi c'est la même débilité du jugement qui consiste à croire en la solution graphomane du problème personnel, je vous signale queça fait moins de dégâts qu'en politique. Un dégât esthétique n'est jamais à minimiser certes, mais globalement ça fait moins de morts.

Bref repérer les cellules, grille, croisés, colonnes, rangées : voilà un champ lexical qui interroge. Aurions-nous été, à l'insu de notre plein gré, jetés en une quelconque geôle, enrôlés dans une non moins quelconque armée ? Quoi ? Paranoïaque, moi ? Pas du tout, il faut regarder les choses en face c'est tout. Par les temps qui courent qui peut dire fontaine je ne boirai pas de ton eau … euh non qu'importe le flacon, non ah voilà l'habit ne fait pas le moine … ou alors qui m'aime me suive, alea jacta est, vae victis ? ... Bon bref laissons tomber, je voulais juste dire que ces mots ne m'inspirent qu'une confiance limitée. OK jeu de dames, mots-croisés, sont plus sympa. Mais remarquons que ces termes apparaissent en guise de comparaison, et je ne peux me défaire de l'idée qu'ils sont là pour noyer la pilule, pour faire avaler le poison, euh poisson, bref pour planquer la merde au chat, bourrer le mou si vous préférez. Mais résumons ce qui ressort de cette phrase

1° elle parle de faire un truc pas drôle, pas facile, potentiellement dangereux

2° en tous cas une atteinte probable à notre liberté

3° et pour cela présente le truc en question comme un jeu

4° et donc en plus cherche à nous infantiliser

5° soit dit sans aucun soupçon de paranoïa

6° le mot le plus intéressant de la phrase est cellule

7° je n'ai pas dit le plus agréable, mais il faut reconnaître que c'est le plus plurisémantique, ce qui est toujours bon à prendre

8° même si ça crée des ambiguïtés

9° précisément c'est ça qui est intéressant

 

Mais d'où sort donc cette phrase ?

 

 

09:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.