Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2014

Le chasse-mouches et les abeilles

« C'est autour des inventeurs de valeurs nouvelles que tourne le monde, - il tourne de façon invisible. Mais la foule et la gloire tournent autour des comédiens : tel est le cours du monde. »

Ainsi parlait Zarathoustra Discours Les mouches du marché

 

Cette phrase invite à un acte philosophique essentiel, la prise de champ, le décollement des évidences, la libération du pouvoir de l'affect immédiat.

Sur la place du marché, les comédiens sont au centre de l'attention, attirent la foule et captent si bien la lumière qu'on les prendrait pour le soleil de ce petit univers. Tel est le cours du monde, ainsi va le monde tel qu'il nous saute aux yeux, tel que son image immédiate nous assaille.

Alors installons-nous dans une fusée, décollons, et posons-nous à distance suffisante, sur la lune par exemple. Histoire d'élargir la perspective. Là nous rencontrons le capitaine Haddock bondissant dans son scaphandre, tout à la joie d'être délivré de l'attraction et de la pesanteur, chantonnant comme un enfant dans la cour de récré Au clair de la Terre ...

Là nous partageons l'émotion poétique d'Éluard La Terre est bleue comme une orange. Entre nous, ces quelques cases d'une bédé, ce vers prodigieux où se rejoignent le plus loin et le plus proche, le rêve et la dégustation ... Je n'hésite pas à « nominer » Hergé et Éluard pour l'Einstein de l'inventeur de valeurs nouvelles, catégorie imaginaire poétique.

Les mouches du marché ne peuvent pas monter si haut. Les mouches du marché ne seront jamais dans la lune. Dommage pour elles, l'invisible marche du monde leur restera invisible. Quand on leur dit nouveauté elles répondent article de mode, quand on leur dit valeurs nouvelles elles pensent investissement et CAC 40. Ce qui est tout à fait logique pour des mouches. Car, en hommage à un certain lunaire immortel du nom de Desproges (mort hélas avant d'avoir obtenu l'Einstein catégorie génie humoristique), nous remarquerons que dans Cacarente il y a rente.

 

« La place du marché est pleine de bouffons solennels – et la foule se glorifie de ses grands hommes ! Ils sont pour elle, les maîtres du moment. »

Et j'ajouterais, Monsieur Z, les maîtres de toujours, de chaque moment. Car ainsi sont les maîtres : des gens pas sérieux, à la fois insincères et incapables, mais qui se prennent très au sérieux. Des bouffons solennels.

Bref les mouches du marché, y a des jours ça démange grave de les écraser contre les miroirs où elles s'agglutinent ...

« Ne lève plus le bras contre eux ! Ils sont innombrables et ce n'est pas ta destinée d'être un chasse-mouches. »

 

Oui, vu comme ça. Aucun doute, chasse-mouches ça fait moins bien que chasseur de primes ou chasseur de têtes sur le CV à destination du bouffon-recruteur. Et surtout on a mieux à faire. Devenir abeille, par exemple.

 

 

16:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.