Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2015

Affirmatif

« Mais Zarathoustra n'est pas venu pour dire à tous ces menteurs et ces bouffons : que savez-vous de la vertu, que pourriez-vous en savoir ? »

(Ainsi parlait Zarathoustra. Des vertueux)

 

N'empêche ça valait le coup de le dire, surtout si bien. Mais OK avançons.

« … Il est venu pour que vous, mes amis, vous vous fatiguiez des vieux mots que vous avez appris des bouffons et des menteurs ... »

Là, reçu cinq sur cinq. D'ailleurs entre nous, pour la fatigue devant certains vieux mots, même relookés, ça fait un moment que ça nous travaille.

Mais bon c'est pas tout ça, maintenant on fait quoi ? Extirper le négatif de la morale, démasquer les bouffons de la vertu, démonétiser les faussaires de la valeur, oui je dis banco. Le vieux moteur est kaputt, on jette. Mais il y a bien un moteur auxiliaire, un plan B ?

« ...Pour que vous vous fatiguiez des mots 'récompense' 'rétribution' 'punition' 'justice-vengeance' … » Oui oui on a compris. Mais après ?

 

« … pour que vous vous fatiguiez de dire : 'ce qui fait qu'une action est bonne, c'est qu'elle est désintéressée'.»

Ah bon ??? Mais euh, la gratuité, tout ça, la capacité à faire passer l'intérêt général avant le sien ? Ce serait déjà pas si mal, non ?

Certes, seulement dans cette phrase le mot désintéressé (selbstlos = mot à mot sans soi) ne fait pas référence à la gratuité ou l'altruisme, mais au fait de ne pas s'investir à fond dans l'acte qu'on fait.

 

« Ah mes amis ! Que votre moi (Selbst) soit dans l'action, comme la mère est dans l'enfant : que ce soit votre mot de la vertu ! »

La mère est dans l'enfant, drôle de formule. C'est d'abord l'enfant qui est dans la mère, non ? En fait c'est l'idée que l'action soit « la chair de ma chair ». Acte vertueux en tant que consubstantiel à la personne. Chacun agira bien s'il agit selon sa vertu propre. Vertu entendue au sens où on parle de la vertu d'un médicament, d'une plante.

 

Zarathoustra surenchérit ici sur l'idée d'authenticité. Il ne s'agit pas seulement de vivre une vertu qui ne soit pas mensongère, donc d'éviter la négation, mais de passer à un mode clairement, totalement, affirmatif.

« Que votre vertu soit votre vous-mêmes, et pas une chose étrangère, un épiderme, un revêtement : qu'elle soit la vérité du profond de votre âme ».

 

L'acte vertueux procédera donc d'un affect aussi essentiel que positif dans la série de ceux que répertorie Spinoza : l'adhésion à soi (acquiescentia in se ipso). Pour éviter toute confusion précisons qu'elle est au narcissisme égocentrique ce que Montaigne Nietzsche ou Spinoza sont à … (à remplir vous mêmes : à chacun sa vertu, donc à chacun son repoussoir).

10:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.