Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2015

Complètement stone

 

Dilemme n°7 : Âge de pierre ou nucléaire ?

Comme les sports ou les arts les armes et les lois, la philosophie de nos jours ne peut faire l'impasse sur la sponsorisation. Notre septième dilemme se place donc sous le double et ambigu patronage d'AREVA et d'EDF.

À vrai dire je n'ai pas le choix de mon sponsor (et que dire de mon sort), car l'énergie électrique nécessaire au fonctionnement de cet ordinateur est produite par le duo susnommé. Et puis sans nous vanter nous disposons aussi dans notre complexe énergétique de l'ex GDF dont le petit nom est maintenant ENGIE.

Fallait oser hein. Pauvres Rolling Stones z'avaient pas mérité ça. Mais ils ne déboulent pas là par hasard, dans la référence il y a un sous texte du petit feinteux de communicant où je m'y connais pas. Un sous texte bien planqué sous le truc sympa comme la camelote sous l'emballage. Sous les pavés la plage sous les Stones l'enfumage sous Angie Sympathy for the Devil. CQFD.

Car il sait bien le communicant, qu'il n'est pas tout à fait un ange, pas blanc bleu côté bonne foi. L'argument massue des prosélytes du nucléaire est en effet le bien connu « Voulez quand même pas qu'on retourne à l'âge de pierre, bande de fossiles ! » Variante : « Vous voulez encore vous éclairer à la bougie ? »

La chose étonnante n'est pas la production de cet argument. Sa stupidité binaire (Dieu me duplique n'est-ce pas là un pléonasme ?) ne pose pas problème. Depuis l'épisode du nuage de Tchernobyl stoppé net à nos frontières, les nucléocrates savent que plus c'est gros plus ça passe.

Il en est du mensonge comme de la radioactivité : suffit de relever le seuil « normal ». Dans nos sociétés soumises depuis des décennies aux radiations anti-lucidité du Marché, à l'emprise aliénante de la Secte des Mercantiles, comment détecter encore sous les mantras la manipulation.

L'énergie renouvelable n'est pas encore rentable. Tu m'étonnes ! À force de repousser les investissements. Et puis faut combler le gouffre EPR, grande réussite technologique. Ainsi que les fissures dans les vieilles centrales. Et puis fallait payer le communicant pour la trouvaille Engie. Et j'en passe.

Le nucléaire est une énergie verte ou quasiment, n'émettant pas de gaz à effet de serre. Les déchets ? Eh bien ils sont garantis biodégradables en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire je parle bien sûr des victimes d'un éventuel accident – mais comment arriverait-il, avec des sous-traitants si bien formés si bien payés, avec une ASN si vigilante et si peu accommodante ?

L'énergie nucléaire nous assure l'indépendance énergétique. Moyennant par exemple la vente de centrales à quelques grandes démocraties amies. Mais bon si c'est ça ou vente d'armes ... Ah bon, les deux ? Pas à dire on est les super phénix du monde du Marché. Vive le progrès de l'humanité.

Mais bon faut que je vous laisse, j'ai pas trop le temps de bavasser : y a un méga tas de silex à tailler qui m'attend devant ma grotte.

 

09:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.