Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2016

ABS

Malgré les apparences ce titre n'annonce pas une publicité pour les systèmes de freinage à même d'éviter les dérapages incontrôlés sur routes verglacées. Ce qui serait d'ailleurs peu utile en cet hiver clément.

En outre ce blog fait plutôt dans l'inutile, ça ne vous aura pas échappé.

 

ABS ne note pas pour autant l'absence de lecteurs, de ceux qui s'abstiennent de prêter attention et temps à ce blog pourtant si passionnant. Quoiqu'inutile.

ABS n'est pas davantage le sigle d'une association reconnue d'intérêt public telle que : « Auteurs Brutaux et Satiriques », « Amis de la Bêtise Savante », « Affligeants Bavards Superflus », « Activistes pour le Bannissement de la Sottise » etc.

 

En fait la dernière n'est pas sans rapport. Car j'entends par ABS : Abécédaire de Base sur Spinoza (Ou Abécédaire à Base de Spinoza, ou Alpha Bêta Spinoza, etc. brodez à votre idée).

Je me propose de consacrer les jours qui viennent à l'écrire.

Il nous fera flâner dans la vie et l'œuvre du susnommé, l'une comme l'autre (surtout l'autre car elle est nettement plus connue) propres à nous instruire et nous édifier.

Ce qui n'est plus à démontrer. Mais vaut toujours la peine d'être répété.

 

Je l'avoue, de Spinoza j'aurais volontiers été l'élève. En philo comme en polissage de lentilles. Surtout le deuxième, à la réflexion. Au moins je saurais un truc concret, utile.

 

Ce qui est sûr c'est que Spinoza est un ami. Un ami mort, certes. Mais pas moins présent pour autant.

 

Si forte, si passionnante est son œuvre, que lorsqu'on s'en est une fois approché, il devient ensuite difficilement évitable de vivre ou penser sans revenir régulièrement passer un peu de temps (selon la belle expression de Deleuze)

« au milieu de Spinoza ».

 

Ce à quoi nous allons nous adonner dès la prochaine fois.

 

 

 

 

 

 

 

 

09:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.