Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2017

"Là-bas les merveilleux nuages"

 

« À quelque chose malheur est bon. »

 

Les British disent avec infiniment plus de poésie « no cloud without a silver lining ».

Soyons fair play et admettons-le : sur ce coup-là, leur langue de Shakespeare dame le pion haut la main à notre langue de Molière.

En même temps, je veux pas en être une mauvaise, de langue, mais ils ont pas eu à chercher trop loin leur inspiration, hein, entre nous ?

Côté nuages ils en connaissent un rayon.

Et puis trouvaille, image poétique, je veux bien.

Mais à partir du moment où on est capable de nommer un parapluie « ombrelle », ça veut surtout dire qu'on est dans la dissonance cognitive.

Qu'on a perdu contact avec la réalité. Grave.

Bon OK, j'admets que la stratégie du déni puisse leur être d'un grand secours pour rester flegmatiques dans le climat britannique. And, by the way, dans les affres brexitiques.

 

Mais revenons à notre proverbe. À quelque chose malheur est bon … Et ? ...

Vous pouvez préciser ? À quelque chose. À quoi en fait ?

Et puis malheur ? C'est quand même un concept un peu large, une catégorie hyper ouverte. Entre le pas de chance que c'est la faute à personne ou le truc bien méchant qu'on vous cause en toute injustice, y a un abîme.

Et bon ? Dans quel ordre de choses ? Matériel ? Éthique ? Et quel délai pour toucher la contrepartie ? Parce que c'est un peu l'idée quand même.

 

On voit que ce proverbe est le genre d'allégation qui ne résiste pas à un interrogatoire serré.

Pour ma part si je le mets en examen j'ai tendance à le soupçonner de chercher à servir d'alibi à l'injustice. D'avoir pour propos de fermer la bouche qui veut crier sa révolte, sa douleur.

Vous voulez que je vous dise, c'est un proverbe opium du peuple.

Même les Stoïciens ils avaient pas osé.

Eux se contentaient de dire : Le malheur c'est du malheur, bon. (Sous entendu : OK on va pas en faire un fromage, mais y a pas non plus de quoi sauter au plafond).

 

Bref nous conclurons à rien du tout malheur est bon.

Mais ça n'empêche pas de contempler le nuage ourlé d'argent.

À tant de choses beauté est bonne.

 

 

 

 

09:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.