Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2017

Rolling stone

 

« Pierre qui roule n'amasse pas mousse. »

 

Ce proverbe, dit mon dico, se veut un encouragement à la persévérance et à la cohérence.

Genre que si tu essaies trop de trucs dans trop de directions différentes, si tu s'accroches pas un temps suffisant même que les résultats sont pas là immédiatement, eh ben tu creuses pas ta carrière tout ça.

Sur le fond d'accord. Faudrait que je sois sacrément de mauvaise foi pour contester cette idée, au vu de ma propre expérience.

Cependant je ne suis pas sûre que la métaphore soit des mieux choisies.

 

En effet, peut être suis-je mal renseignée, mais quel est l'intérêt d'amasser de la mousse ? Je m'interroge. Et encore plus sur une pierre ??

Intérêt esthétique ? Faut aimer le pas net alors. OK si on évoque par là le style grunge, Kurt Cobain tout ça, mettons.

Mais globalement mousse sur pierre égale surtout moisi.

Intérêt économique ? Aucune idée de la cote en bourse de la mousse, mais ça doit rarement atteindre des sommets.

Et d'ailleurs à partir d'une certaine altitude, la mousse s'appelle lichen. Non ? Me jetez pas la pierre je n'ai étudié ni la botanique ni la géologie.

Quoique. Pierre et mousse ça peut payer sur une toile de Monet ou Cézanne. Synthèse esthétique et gros cailloux.

 

Bref à mon idée une fois de plus le proverbe ne dit pas ce qu'il veut dire. Il dit autre chose qui est au fond ce qu'il voulait vraiment dire, mais sans le savoir.

C'est comme un lapsus vous suivez ?

Ce qui est normal vu que lapsus signifie glissade.

Et qu'une pierre couverte de mousse, c'est assez casse-gueule, les pratiquants de GR ne me contrediront pas. Ils ajouteront que côté casse-gueule y a aussi la pierre polie par des myriades de promeneurs.

Heureusement qu'en général la pierre elle est ou polie ou moussue. Les deux à la fois c'est moins fréquent.

 

Bref tout ceci pour dire : ce proverbe, il me plaît de l'entendre à l'inverse du dico. Attirant l'attention sur les bienfaits du mouvement, au propre comme au figuré.

Il me plaît de l'interpréter comme un plaidoyer pour le déplacement, l'exploration, la découverte. Une mise en garde contre la sclérose.

L'invitation à se bouger au lieu de moisir dans l'immobilisme.

 

Un exemple de ce que j'avance là ? 

Mick Jagger arpentant la scène, inépuisable en ses sautillements, d'un dynamisme si contagieux. Qui n'aurait envie d'entrer dans sa danse ?

 

 

09:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.