Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2017

Keyword

9 vertical 4 lettres : sortie des artistes.

Après la définition précédente, sortie des artistes conduit naturellement au film Entrée des artistes. Au plaisir d'entendre ce drôle de bizarre Jouvet asséner à ses ouailles toute ouïe encouragements ou réprimandes de la même voix tranchante et détachée.

Sortie des artistes ... Trac ? Mais non : un comédien ne sort pas de scène à cause du trac. Sinon le seul rôle jouable serait le rôle titre de En attendant Godot.

Horsjeu alors ? Non : trop foot. Et trop de lettres (bizarrement). Revenons plutôt au théâtre.

En fait quel est le mot qui au théâtre fait la sortie des comédiens (des artistes on peut le dire parce que d'accord y en a des nuls – et des nunuches, mais globalement foule de talents sur les planches) ?

Le mot c'est pas hou ni remboursez mais exit.

L'auteur le glisse dans ses didascalies de façon régulière, pour remiser un rôle au jardin, en parquer un autre dans un coin de cour. Sinon ce serait le grand embouteillage en scène.

Exit donc. Beaucoup d'autres avec lui dans les grilles sont partants pour concourir au palmarès du meilleur mot latin dans un rôle de mot croisé. Genre : item ego idem apriori (sic).

Et puis ut.

 

Arrêtons-nous à ce dernier. Nous l'avons, hasard ou nécessité, dans notre grille en 4 horizontal défini : dans les intentions de César.

Pour le César en question ne pensons pas malgré le contexte à la sculpture éponyme, mais bien au Jules qui franchit le Rubicon avec intention moins pure que l'eau qui y coulait.

Quoique. Il se peut que le Rubicon fût pollué même en ces temps antiques. Par des boues rouges. D'où son nom (eurêka).

Bref en latin ut signifie pour que, afin que.

Et aussi comme (ça c'est une langue pragmatique & économe).

Ut ne désigne donc pas toujours la note de musique. Mais notons que dans ce cas ut est latin itou.

En effet le nom français des notes vient d'une hymne médiévale latine à St Jean-Baptiste. Drôlement raccord avec exit.

Comment pourquoi ? Notre JB national, Molière de son nom de scène, l'écrivit plus souvent qu'à son tour, non ? Shakespeare lui, pour des raisons sur lesquelles on se perd en conjectures, anglicisa parfois le mot latin.

La preuve ?

Cameron : A horse ! Downing Street for a horse !

Farage : Woe thee my gentle lord ! T'is just time to leave ! (Brexit)

Cameron : OK go ! And let's refile the hot potatoe to Lady T. (Brexit)

Lady T : Degonfled ! Hotpotatoe, hotpotatoe, have I a gueule of hotpotatoe ? Anyway I'll assure. (Brexit singing God save the Queen)

 

Oui alors l'hymne.

Ut queant laxis/ Resonare fibris/ Mira gestorum/ Famuli tuorum.

Pour le sol j'ai oublié (aussi pour la et si) mais ce n'était pas le mot soleil (illogique vu que la St JB correspond au solstice d'été).

En tous cas je gage que Melle Biron, la prof de musique du pensionnat, serait bien contente de voir que 50 ans après me reviennent des échos de son enseignement.

 

08:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire