Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2018

Le chandelier dans les montées

 

L'ensemble constitué par les quatorze psaumes des montées s'organise selon une structure simple et ample. Elle dessine l'image d'un grand arbre, ou d'un grand chandelier, ou encore d'un groupe de corps levant sept paires de bras.

Autour d'un axe de symétrie, les poèmes s'y répondent deux à deux, par des convergences thématiques, des parallèles ou des antithèses, par le retour d'éléments métaphoriques.

L'axe de symétrie se trouve au psaume 127, cime de l'arbre ou du chandelier.

Autour de lui s'ouvrent les pages du livre comme un éventail, le psaume 128 faisant écho au 126, le 129 au 125, et ainsi de suite.

L'horizontale la plus large, éventail totalement déployé, fait passer du monde déchiré criant vers la paix (ps 120) aux veilleurs de YHWH réunis dans la paix de Sion (ps 134).

Au moment où l'éventail se referme sur le psaume 127, sont mis en regard, dans des métaphores pareillement agricoles, les moissonneurs en liesse du retour d'exil (ps 126) avec le juste en paix dans la fécondité de sa maison, dont la femme est une vigne et les fils des oliviers (ps 128).

 

Compte tenu de sa position de pivot, il n'y a pas à hésiter : c'est au psaume 127 que le livre nous invite à nous intéresser maintenant.

 

1 Poème des montées à Salomon. Si YHWH ne bâtit la maison, en vain peinent ses bâtisseurs ; si YHWH ne garde la ville, en vain veille le gardien.

2 En vain avancez-vous votre lever, retardez-vous votre repos, mangez-vous le pain des idoles. Oui, Il donne à son bien-aimé le sommeil.

3 Voici, l'héritage de YHWH sont les fils, la récompense, le fruit du ventre.

4 Comme des flèches dans la main du preux, tels sont les fils de la jeunesse.

5 Heureux l'homme fort qui en a empli son carquois. Ils n'ont pas honte quand ils parlent avec les ennemis à la porte.

 

 

 

 

11:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Juste : Bravo !
Je suis épaté !

Écrit par : clodoweg | 24/08/2018

Répondre à ce commentaire

Merci, fidèle lecteur, c'est réconfortant de trouver un écho.

Écrit par : Ariane | 25/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire