Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2018

La crise

MARASME

2) COUR. Situation stagnante et mauvaise. « Marasme politique » (Mirabeau)

«Le marasme des affaires. Marasme économique » voir crise.

 

Robert était à son affaire, disions-nous, avec le marasme version spleen et désespoir romantique, nous le sommes ô combien pour notre part (de marché) avec cette définition, la COUR.

COUR signifie courant (n'y voir donc, malgré la référence à Mirabeau, nulle allusion à l'Ancien Régime et à l'entourage de Loulou 16).

Définition courante sans conteste car sans me vanter je ne connaissais ni la précédente ni la suivante, qui pourtant est la meilleure. Pour la découvrir, ne manquez pas ma prochaine intervention dans ce blog …

Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a, Blanche ?

- Tu vas la laisser, la dernière phrase ?

- Pourquoi, elle te gêne ?

- C'est à dire l'autopromotion, j'ai toujours du mal ...

- Faut ce qu'il faut, ma vieille Blanche. Vu l'exacerbation de la concurrence sur le marché du temps de cerveau disponible, et son incidence en termes de marasme dans le domaine des industries culturelles, il convient de booster notre communication et de doper notre plan marketing si on veut pas dévisser sur la courbe du lectorat …

- C'est bon si c'est pour entendre ça, moi je me barre.

- Vas-y barre-toi, de toutes façons t'es qu'une rature, euh une ratée ...

 

Euh bref. Qu'est-ce qu'on disait ?

En fait courant ça marche avec Mirabeau style sous le pont Mirabeau coule la Seine. En revanche marasme au sens de situation stagnante s'oppose de toute évidence à courant (quoique ça dépend, dans un parti politique c'est pas forcément incompatible).

Finalement cette définition se révèle plus compliquée que prévu.

Mais ne tombons pas pour autant dans le marasme et la désabusation … (comment ? ah désabusement ? si tu veux Robert c'est toi le dico)

(qu'est-ce qu'ils ont tous aujourd'hui ?)

Il est vrai que jusqu'ici nous avons connu quelques perturbations avec cette définition, entre les affres de la maladie et celles de la crise économique (et encore on n'a pas parlé de l'état des centrales nucléaires).

Mais je vous le promets, le n°3 va nous sortir de la crise. Ne manquez donc pas ...

 

11:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire