Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2021

Perdrix grecques (sans Y)

Me connaissant, chers collègues, vous vous doutez que si j'ai organisé ce colloque en toute urgence, c'est que j'avais à vous faire une communication d'importance. Je le dis solennellement : Messieurs, nous …

- Et nous ? Vous savez quoi les filles, on n'aurait jamais dû tester cette potion d'invisibilité …

- Euh oui pardon, Mesdames et chères collègues

- Voilà, on préfère.

- Je vous le dis solennellement, chères et chers collègues, Mesdames et Messieurs, nous sommes devant une découverte qui va révolutionner (et je pèse mes mots) notre spécialité, la paléontologie aviaire.

- J'ignorais pour ma part que nous eussions encore des révolutions aviaires à faire. Il me semble que mes travaux sur les coquilles mouchetées lors des fouilles sur la rive ouest de l'Omo en 1950 ont suffisamment prouvé …

- Vos travaux sur les coquilles mouchetées font toujours autorité, n'en doutez pas cher collègue, mais des investigations disons un peu plus récentes, conduisent à élargir le champ d'hypothèses de nos recherches au-delà du seul moucheté …

- Un peu plus récentes ? Sous-entendriez-vous, cher collègue, que mes travaux qui ont fait date commencent à dater ?

- Pas du tout, cher collègue ...

- T'as vu comment il rame pour essayer de faire comprendre au vieux dindon qu'il faut qu'il raccroche ?

- Oui je dirais même plus il marche sur des œufs.

- Qu'est-ce qu'elles ont encore à caqueter, ces poulettes …

- … Euh ... cher collègue, vous aurez reconnu nos jeunes et brillantes collègues Mesdames les professeurs Artémis et Armétis. Elles ont mené des explorations remarquées sur les gallinacées en Ionie inférieure à l'âge du bronze supérieur. Nous avons tous lu leurs études décisives qui ont enfin permis de résoudre l'énigme de l'apparition de la perdix hellenica …

- Pas lu, moi.

- Allez, vénéré collègue, cessez de jouer au vieux coq, et admettez de bonne grâce que la relève de la paléontologie aviaire a pris son envol, et que ses ailes sont aussi féminines.

- Elle est nulle ta métaphore filée.

- J'essaie de détendre l'ambiance, c'est tout.

- Euh bref je propose d'en venir à la raison qui nous rassemble, et de vous communiquer sans plus tarder la euh ... communication que je souhaite vous euh … communiquer.

- Bien sûr, cher collègue, nous brûlons de savoir quelle nouvelle coquille vous nous avez déterrée …

 

08:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Génial, ce titre & ce qui en découle !

Écrit par : Tania | 12/03/2021

Merci, chère et fidèle lectrice, pour ces appréciations qui m'encouragent. ça fait du bien.

Écrit par : Ariane Beth | 12/03/2021

Les commentaires sont fermés.