Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Ariane Beth - Page 3

  • Kaddish

    -Kaddish n.m. 1817 kadish 1666 kaddesh de l'araméen quaddis « saint, sacré ». RELIG. JUD. Prière récitée en araméen à la fin de chaque partie de l'office. SPECIALT. Prière des morts.

    -Le moins qu'on puisse dire, Blanche, c'est que là on change carrément de registre. Pas facile … Et si ...

    -Si quoi ?

    -Si on trichait juste un peu, le mot d'après par exemple, c'est kafkaïen, c'est un peu plus cool quand même …

    -Tu me déçois, Ariane. Et notre déontologie ? Si on commence à faire n'importe quoi, comment veux-tu que nos lecteurs nous fassent confiance ? On s'est donné pour règle de prendre le mot n°8, on prend le mot n° 8. C'est le hasard qui décide. Et nous obéissons.

    -Oui mais bon je dis juste que le hasard parfois il balance du lourd.

    -C'est pour ça qu'on va se mettre à distance du signifié, Ariane, à distance de tout ce que ça peut évoquer. On va se concentrer sur le signifiant.

    -D'accord, Blanche. Et il te signifie quoi le signifiant ?

    -Ben déjà les fluctuations autour de la transcription des mots lors du passage d'une langue à l'autre. De l'araméen qui a son alphabet, à l'hébreu qui a le sien, pour arriver à la transcription usuelle dans l'alphabet latin. Un d ou deux, le i ou le e.

    -Et quelquefois on dit koddesh …

    -Voilà tu vois.

    -Dans tout ça moi je préfère kaddish, c'est un beau mot.

    -Après ça amène forcément cette autre question linguistique passionnante, la création de l'hébreu moderne. Mêlant hébreu biblique, yiddish, ladino, emprunts aux différentes langues maternelles des habitants d'Israël, créations contemporaines pour les réalités nouvelles … Y a de quoi faire.

    -Oui, je vois où tu veux en venir, Blanche. Les mots des locuteurs actuels portent mémoire des locuteurs anciens. Chaîne du langage chaîne des générations …

    -Un peu, non ? Les morts ne parlent plus, les lignées s'éteignent, on oublie les gens en chair et en os, mais quelque chose de leur parole reste dans les mots des vivants d'aujourd'hui.

    -Alors disons : paix aux morts et vivent les mots ? Ça va plaire à Robert, ça.

     

  • Jaboter

    -Jaboter …

    -Stop Ariane !

    -Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a encore ?

    -Ben je trouve que ce mot se prêterait super bien au jeu du dictionnaire.

    -C'est pas ce qu'on est en train de faire ?

    -Je veux dire le vrai jeu du dictionnaire, tu sais celui où chacun invente un truc pour qu'après on vote.

    -Non, ça, ça s'appelle une campagne électorale. Vas-y, lis plutôt la définition, Blanche.

    -Jaboter v. intr. 1691 de jabot. 1RARE Pousser des cris en secouant le jabot (oiseaux). 2FAM et VIEILLI Bavarder à plusieurs voir cancaner caqueter.

    -Finalement avec la campagne électorale, on n'est pas si loin du compte, je trouve : bavarder à plusieurs, cancaner, caqueter …

    -Restons sur la définition veux-tu, Ariane, l'objet de ce parcours est avant tout lexical.

    -Oui oui tu as raison Blanche. Alors, lexicalement ça te dit quoi, jaboter ?

    -Ben je remarque que le 1 est rare et le 2 vieilli. Ça veut dire en clair que ce mot ne sert quasiment plus à personne, il a fait son temps, quoi.

    -Et alors, tu suggères de le biffer, de le supprimer, de l'exclure ?

    -Non non bien sûr, Ariane. Mais à un moment faudra constater le fait, faute de locuteurs pour le locuter, ce sera un mot mort.

    -Eh bien alors pour ma part, ma chère Blanche, je me réjouis de participer ici même en cet instant à prolonger encore un peu l'existence de ce jaboter qui peut être qui sait n'a pas dit son dernier … euh.

    -Oui d'accord d'accord. C'est vrai qu'il reste au moins le fameux jeu du dico. Au fait si on avait joué j'aurais dit jaboter : plastronner, se rengorger. Frimer quoi, tu vois.

    -Bien trouvé, Blanche : tout frimeur qui vit aux dépens de celui qui l'écoute, eh bien son ramage caquetant s'en rapporte à son plumage plastronnant.

     

  • Ibérique

    -Ibérique adj.et n.1767 latin ibericus. Relatif à l'Espagne et au Portugal. Voir hispanique, lusitanien. On dit parfois ibérien, ienne. Voilà voilà. On va pas pouvoir en tirer grand chose si tu veux mon avis …

    -Mais si voyons, Blanche, on trouve toujours. Tiens par exemple c'est le premier adjectif sur lequel on tombe.

    -Nom et adjectif, Ariane, soyons précises.

    -Oui. Et du coup t'as deux pays et aussi deux classes grammaticales.

    -Rien à voir. Si c'est pour dire ça …

    -Ce que j'en dis c'est pour aider, Blanche. Je cherche, moi.

    -D'accord d'accord. Bon alors je vais dire disons … hispanique ça sonne pas bien, mais lusitanien c'est joli. Ça te va ? J'espère parce que j'ai pas mieux.

    -Et ibérien, ça te plaît, ibérien ?

    -La rime avec rien c'est pas … Robert dit on dit parfois : je me demande qui, à part lui dans cette définition, hein ? Cela dit ibérique c'est pas non plus ...

    -Non mais y a des trucs poétiques à en tirer, Blanche. Ibérique, lusitanien, ibérien, hispanique. On est sur deux rimes …

    -Ah oui deux, encore. C'est ton chiffre du jour, décidément.

    -À propos de chiffre, tiens, ça te dit quoi, à toi, Blanche, le 1767 ?

    -Bof sûrement un truc politique à chercher du côté de la conquête en Amérique.

    -Un truc politicien avec les Amérindiens ?

    -Mais non les Amérindiens c'est au Nord, Ariane, vers chez les Algonquins, s'il t'en souvient ...* Les Ibériques ils sont allés coloniser le Sud.

    -D'accord et du coup pour les peuples du Sud, tu diras quoi, les Amérindiques ?

     

     

    *voir Babiche